21/06/2003

Je ne donne plus ma langue au chat...

J'ai eu le temps de chercher, j'ai trouvé l'origine de cette expression:

"Cette formule qui marque la fin des devinettes se noie dans le brouillard des temps et des jeux enfantins. Cependant le chat, comme dévoreur de langue, qui rend les petits enfants muets, semble avoir pris à une époque relativement récente la place du chien, ordinairement plus vorace. " Ne sauriez vous deviner? - demandait Mme de  Sévigné. Jetez vous votre langue aux chiens?... " Il semble bien que ce soit là l'ancienne formule : jeter quelque chose aux chiens c'est en faire très peu de cas, voire un acte infamant, et ne pas être " bon à jeter aux chiens " le  comble de l'indignité. C'est probablement parce que " langue au chat " est plus joli, moins brutal que " langue aux chiens ", que s'est effectué ce changement d'animal domestique. L'expression consacrée s'éloigne ainsi de la réalité féroce dans laquelle elle a certainement vu le jour, à des époques où les mutilations humaines n'étaient pas de simples façons de parler. Couper les mains en guise de châtiment, couper les oreilles, le nez, la langue, à des ennemis vaincus, à des captifs, par représailles ou pour le simple plaisir, ont  été - sont encore parfois! - des pratiques odieuses mais bien réelles. Les jeux d'enfants qui miment - innocemment? - la plus grande bestialité des peuples (on joue à la guerre, n'est ce pas?) sont souvent comme l'écho de ces coutumes barbares, et c'est sans doute dans un châtiment cruel qu'il faut voir la véritable origine du gentil renoncement de nos devinettes. Car donner sa langue à manger aux chiens, ou aux chats, c'est, par une auto mutilation symbolique, devenir irrémédiablement muet, et donc le plus sûr moyen de ne jamais pouvoir répondre à la question posée."
Source:
http://cerb.free.fr/page566.html

 

Autre version:


"Et bien voilà :
On disait primitivement : " donner sa langue aux chiens ", par adaptation d'une expression venue des religions égyptienne et grecque. L'origine est liée au Sphinx, animal fabuleux à tête humaine et corps de lion, qui passait pour être capable de poser des problèmes d'une grande difficulté ou des énigmes impénétrables.

Pour aller plus loin, quelques précisions sur le Sphinx :
C'est de sa mère Échidna, dont il hérita du visage et de la poitrine d'une femme, de son monstrueux père Typhon, une queue de dragon, et de sa soeur Chimère, un corps de lion. Ce fût de ses autres soeurs que le Sphinx hérita de deux ailes blanches colossales. Il est perché sur une roche à l'entrée de Thèbes. Le Sphinx posait une question aux voyageurs qui voulaient entrer dans la ville. Tous ceux qui ne parvenaient pas à solutionner son énigme étaient immédiatement tués et dévorés. Oedipe décida de se confronter aux Sphinx, qui lui donna à résoudre l'énigme suivante :
--"Quel est l'animal qui a quatre pieds le matin, deux à midi et trois le soir ?"
--"L'Homme", répondit Oedipe. En effet, ce dernier marche à quatre pattes quand il est bébé (le matin), puis se déplace sur ses deux jambes en grandissant (à midi), et enfin, la vieillesse lui impose une canne en guise de troisième jambe (le soir).
Réponse correct, Oedipe a permi à la ville de se libérer d'une peste terrible.

En tentant de prendre son envol, le Sphinx se précipita du haut de son rocher, mais heureusement pour les thébans, il se fracassa dans le ravin derrière lui."

source: http://mapage.noos.fr/lesaviezvous/tu/langchat.htm

 

 


09:48 Écrit par lilicafiche | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.